La manifestation: un acte de désobéissance civile

Aller en bas

La manifestation: un acte de désobéissance civile

Message  Papineau le Ven 2 Mar - 14:06

Une manifestation : un acte de désobéissance civile


Aux puritains des manifestations

La manifestation du 1er mars 2012 dernier a été, selon moi, un succès. Aucun vandalisme ni violence physique intense ont eu lieu. Seulement une petite bousculade entre manifestants et force de l’ordre, quelques boules de neige lancées et, le plus malheureux de tous, un bâton lancé. La manifestation du 23 février 2012 où des manifestants ont tenté de bloquer le pont a été, selon moi, un succès. J’ai participé aux deux manifestations et je n’ai aucun regret d’avoir commis ces actes pacifiques.

Mais pourtant, nombreux sont ceux qui viennent me dire qu’il était «mal» de bloquer un pont ou de tenter de franchir une barrière anti-émeute protégeant l’Assemblée Nationale (biens appartenant au peuple québécois).
Donc, commençons du début. À quoi sert une manifestation ? À faire une parade dans les rues en criant son mécontentement et étant escorté tout bonnement par les forces de l’ordre pour empêcher tout débordement ? À mon avis, c’est le scénario d’une manifestation le moins bon puisqu’il n’y a rien de dérangeant dans le fait qu’une parade défile dans les rues et laisse place à une réorganisation urbaine de la circulation pour permettre un climat non tendu. En fait, on s’entend tous pour le dire, une manifestation permet plutôt de perturber l’ordre public et de faire usage de sa désobéissance civile.

Qu’est-ce que la désobéissance civile ? Conçue par le philosophe américain Henry David Thoreau, «la désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique (qui blesse l’équité) par ceux qui le contestent.» «La désobéissance civile peut être considérée comme une garantie non juridictionnelle des libertés publiques, garantie exercée par les gouvernés eux-mêmes […]. L'article 2 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : «Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.» De plus, la désobéissance ce veut un concept porteur de pacifisme et de moyen de contestation envers les «violences légitimes» de l’État (d’ordre économique, psychique –symbolique-).

Donc, le fait de bloquer un pont est un acte de désobéissance civile à teneur symbolique. Et le fait de vouloir traverser une barrière de force anti-émeute pour occuper une place PUBLIQUE est aussi un acte de désobéissance civile pacifique. D’après moi, la manifestation du 1er mars a été dans toute son ampleur pacifique et les cas de violence perpétués par la police n’étaient pas légitimes et ont causé une augmentation de bousculade.

Il faut arrêter de croire qu’un gouvernement et ses pouvoirs sont affectés par une heureuse parade où tous chantent, dansent ou crient leur mécontentement. C’est un droit d’occuper des places publiques pour protester contre des politiques injustes envers toute un société et la perturbation de l’ordre de façon pacifique est une nécessité à faire entendre la véritable voix du peuple.
Papineau

P.S. Les fédérations étudiantes FECQ et FEUQ ont dénoncé ces actes de désobéissance civile. Je souhaite me défaire, comme plusieurs associations étudiantes, des propos des fédérations puisqu'ils ne constituent pas une représentativité des étudiants étant donné les exécutifs non-élus démocratiquement par les étudiants participants au mouvement de la grève.


L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. 70 ans plus tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui... Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois. Qui est-il? Sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Manolis_Glezos


Dernière édition par Papineau le Mar 6 Mar - 14:51, édité 2 fois (Raison : Actualisation de l'argumentaire à propos des FEUQ et FECQ)
avatar
Papineau
Carpe Diem
Carpe Diem

Messages : 69
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum